Mots-clés

, , , , , , , , , , , , ,

De nos jours, j’ai l’impression qu’évoquer sa contraception devient tabou… Pourtant, il me semble que c’est un sujet important que l’on devrait traiter dès le plus jeune âge.
Il existe diverses méthodes de contraception mais pour que leur utilité soit la plus forte possible, encore faut il que nous trouvions celle qui nous est adaptée!
Nous avons beau être tous égaux humainement parlant, il est évident que notre corps lui agit selon son profil chimique.

Nous avons a notre disposition plusieurs type de contraception :

✖ Le préservatif : Surement le plus connu, qui en plus d’éviter une grossesse non désirée, permet aussi de se protéger contre les MST (Sida et hépatites pour ne citer que les plus connues.) !
Il existe en version homme ou femme (qui peut se placer quelques heures avant le rapport contrairement a son acolyte masculin).

==> En cas de rupture du préservatif, rendez vous en pharmacie pour recevoir la contraception d’urgence ! <==
Le préservatif doit se conserver dans de bonnes conditions!Si vous souhaitez en avoir toujours sur vous, pensez à les glisser dans une boite en plastique dur pour éviter que quelque chose les perce par inadvertance !
La chaleur, l humidité, la lumière sont a éviter.Conservez le plutôt dans un endroit frais et sec, à plat !

Préservatif Homme à gauche VS préservatif Femme à droite –

preservatif

 Le diaphragme/La cape cervicale :
Le diaphragme et la cape cervicale (en silicone) sont des protections qui se glissent dans le vagin, au contact du col de l’utérus, pour empêcher le passage des spermatozoïdes vers l’intérieur de l’utérus.
Il est possible de les poser 2 heures avant le rapport et ils sont réutilisable.

Ils sont à combiner avec un spermicides !

Taux d’efficacité :
Pour le diaphragme, entre 80 et 94% d’efficacité.
Pour la cape cervicale, entre 80 et 91% d’efficacité chez les femmes n’ayant pas d’enfant, et seulement 60% à 75% d’efficacité chez les femmes ayant déjà au moins un enfant (la cape  » couvre  » moins bien le col de l’utérus).

On en parle plus ici et


1291808801789

L’implant : Il se présente sous la forme d’un bâtonnet souple de 4 cm de longueur et 2 mm de diamètre. Il est inséré dans la face interne du bras et libère de manière continue et pendant trois ans un progestatif, l’étonogestrel. Le principe de ce contraceptif repose sur l’inhibition de l’ovulation.
Efficace à plus de 85% en « efficacité théorique » il s’avère en fait avoir une efficacité réelle d’environ 99,5 %!
Pour en savoir plus, c’est par !

.

implant

✖ Le stérilet (ou DIU « dispositif Intra Utérin ») :

Il en existe 2 sortes :
Celui en cuivre : Qui est toxique pour les spermatozoïde et qui a donc pour action de les détruire et donc, par ce biais d’empêcher une fécondation.
Taux d’échec de contraception : 0,5 à 1%.

Celui qui contient des hormones: Qui lui a pour fonction d’épaissir les sécrétion du col utérin et qui fait donc comme une barrière aux spermatozoïdes qui ne peuvent pas passer dans l’utérus et donc de remonter jusqu’à l ovule via les trompes.Il amincit aussi l’endomètre, (La paroi tissulaire qui tapisse l’intérieur de l’utérus et qui provoque les règles ou qui permet la nidation de l’oeuf) et permet ainsi de réduire l’abondance des règles.
Taux d’echec de contraception : inférieurs à 0,2-0,4 % .


Contrairement à ce qui peut s’entendre, le stérilet n’a donc pas pour rôle de provoquer des avortements précoses étant donné qu’ils ont pour but de tuer les spermatoïdes (celui en cuivre) ou de bloquer leur accès (pour celui aux hormones).
Pour en savoir plus, c’est par ici !
La mise en place d’un DIU impose une visite de contrôle dans le mois qui suit son installation pour vérifier que celui ci soit correctement implanter.

Mise en place :

 La pilule :
Il existe deux types de pilules contraceptives.
Taux d’efficacité :  99 %

►Les pilules estroprogestatives ou « combinées », qui combinent, comme leur nom l’indique, deux hormones : un progestatif et un estrogène, toujours le même : l’éthynil-estradiol (si ce nom figure sur la boîte, votre pilule est estro-progestative). On dispose d’une trentaine de marques en France. En général (à trois exceptions près : Minesse, Mélodia, Varnoline Continu, qui comportent 28 comprimés) elles se prennent trois semaines par mois, avec arrêt d’une semaine entre deux plaquettes.

Cette pilule fait croire à notre l’hypophyse ( glande située dans le cerveau qui libère des hormones et provoque l’ovulation) que nous sommes déjà enceinte et permet donc d’empêcher l’ovulation.

►Les pilules progestatives, qui comme leur nom l’indique contiennent seulement un progestatif. Elles sont peu nombreuses en France (Microval, Milligynon, Cérazette). Elles se prennent en permanence (365 jours par an, sans interruption).

Celle ci, reproduit un peu l’action du stérilet hormonal. C’est a dire qu’elle diffuse des hormones dans le sang qui vont faire épaissir les sécrétion du col (le col est la partie situé entre le vagin et l’utérus) et donc empêcher aux spermatozoïde de continuer leurs routes.
Il arrive que l’ovulation soit mise en « repos » mais, cela dépend des femmes.

► EN CAS D OUBLI : Si il y’a eu un rapport, rendez vous en pharmacie et demandez la pilule du (sur)lendemain. Puis, lors des rapports suivant et jusqu’au cycle suivant, protégez vous d’un préservatif !

ATTENTION :

1) le dosage de la pilule doit diminuer à mesure que l’âge de l’utilisatrice augmente , on commence donc par une pilule fortement dosée!
2) si vous avez moins de 25 ans, votre première pilule (que vous prendrez probablement pendant plusieurs années) ne devrait pas être une pilule faiblement dosée.
3) la « meilleure » pilule pour vous est celle qui respecte votre profil hormonal et que vous tolérez le mieux

N’hésitez pas à lire ceci !

canap

✖Le patch Contraceptif
Il peut se placer peut se placer sur l’estomac, les fesses, le dos ou la partie supérieure du bras. Il fonctionne sur le même principe que la pilule sauf que les hormones sont absorbées par la peau.
Il se change chaque semaine (trois semaines sur quatre) et doit alors être placé a un endroit différent.
C’est une alternative à la pilule souvent oubliée.
Taux d’efficacité de plus de 99%

Plus de précision par ici!

534927_421986167852245_1767271000_n timbre

✖L’anneau vaginal :
C’est un anneau flexible en plastique poreux qui contient une association d’hormones (estrogène + progestatif), comme une pilule combinée. Il doit être insèré au fond du vagin.
La chaleur du corps lui permet de diffuser les hormones à travers la paroi vaginale où se trouve un réseau sanguin.Il se garde 3semaine puis se renouvelle(on en pause un nouveau !) après 1 semaines d’arrêt.
Il empêche l’ovulation, Modifie l’endomètre pour empêcher la nidation et modifie la glaire pour empêcher les spermatozoïdes de franchir le col de l’utérus.
Taux d’efficacité de plus de 99% 

Pour en savoir plus, par ici.

 

✖ Les progestatifs injectables :

Tout les 3 mois, un médecin ou une infirmière font une piqûre intramusculaire.
Il agit sur le même principe que l’implant.

Taux d’efficacité de plus de 99%
Un peu plus d’info par ici 

✖ La méthode Naturelle :

Il s’agit de reconnaître les signes avant coureur d’une ovulation prochaine et de s’abstenir d’avoir un rapport sexuel lors de cette période.
Lors de l’allaitement, vous êtes théoriquement protégé, cependant, cette technique n’est pas fiable à 100% donc si vous ne souhaitez pas une nouvelle grossesse, protégez vous.
Il en existe plusieurs bien expliqué par.

54091393 tableau-billing-woobs

✖ La stérilisation à visée contraceptive

La stérilisation a visée contraceptive doit être considérée comme définitive : les réparations chirurgicales, le plus souvent, ne rétablissent pas complètement la fécondité, et entraînent parfois des complications (grossesses extra-utérines, en particulier).
Il y’a 4 mois de réflexion après le 1er rendez vous avec le médecin.
Il n’y a pas de condition d’âge, de nombre d’enfants ou de statut marital. En revanche, la stérilisation à visée contraceptive ne peut être pratiquée sur une personne mineure. 

La vasectomie (intervention destinée aux hommes) se fait en un quart d’heure sous anesthésie locale. Il faut cependant environ trois mois pour que l’homme n’ait plus de spermatozoïdes actifs. Pendant cette période de « transition », une contraception (préservatifs ou autre) est donc indispensable pour éviter un risque de grossesse.
La « ligature des trompes » (intervention destinée aux femmes) nécessite une hospitalisation de 24 à 48 heures et une anesthésie générale. Elle peut se faire par voie abdominale, par coelioscopie ou par voie vaginale. Elle peut avoir des suites douloureuses (douleurs abdominales). Contrairement à la vasectomie, elle est efficace immédiatement.

Plus d’informations par ici.

sterchir Trompes de FFFALOPE N°2

✖ La contraception d’urgence :

Elle est indispensable lorsqu’un rapport à risque à eu lieu. Un préservatif qui craque ou un oublie de pilule doivent vous amener à la pharmacie pour demander la pilule du lendemain/surlendemain.
Plus elle est prise tôt, mieux c’est !
Complément d’information par ici 

homepage_lendemain

——————–

Un récapitulatif :

recap
—————–


Il semblerait toutefois que le DIU (ou stérilet) et l’implant soit les deux méthodes de contraception les plus fiable sur le marché.
Je cite :  »

Parmi les 7486 participantes incluses dans l’analyse, nous avons identifié 334 grossesses non désirées. La fréquence des échecs de contraception parmi les utilisatrices de pilule, de patch ou d’anneau vaginal a été de 4,55 pour 100 années-femme (autrement dit : 4,55 grossesses par an pour 100 utilisatrices) contre 0,27 (grossesses par an pour 100 femmes) chez les utilisatrices de méthodes de longue durée (DIU, implant, injectables). (…) Parmi les utilisatrices de pilule, de patch ou d’anneau, celles qui étaient âgées de moins de 21 ans avaient un risque de grossesse non désirée deux fois plus élevé que pour les utilisatrices plus âgées. La fréquence des grossesses non désirées était faible chez toutes les utilisatrices de DIU, d’implant, ou d’injections de progestatifs, quel que soit leur âge.

L’efficacité des méthodes de contraceptions réversibles de longue durée (injections, DIU, implant) est supérieure à celle des contraceptions par pilule, patch ou anneau et n’est pas différente pour les adolescentes et les jeunes femmes. » (Source )

POUR FINIR :

Sachez que, d’une femme à l’autre l’organisme varie… il faut donc parfois tester plusieurs méthodes de contraception pour trouver celle qui nous convient !

homepage_scientific

Que si vous êtes mineur, vous pouvez aller au planning familiale sans autorisation de vos parents !

homepage_mot

Et enfin, que quelque soit la méthode que vous choisissez, votre pharmacien est tenu au secret professionnel !

homepage_secretpro

Bref, aimez vous sans risquer une grossesse non désirée 😉


© Copyright :
Dexterina / https://lepassagernoirdedexterina.wordpress.com
Tous droits réservés.

Le contenu de ce site est protégé par la loi, notamment par les dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle.
Toute copie, reproduction et/ou diffusion totale et/ou partielle du contenu, des photos et des textes présentés sur ce site est totalement interdit sans l’accord préalablement écrit par Dexterina.
La sources des images, sauf mention ©Dexterina apposée dessus, est disponible en cliquant sur les photos.

Publicités