Mots-clefs

, , , , , , ,

Il y’a presque 10 ans….
Le 06 janvier, je devais le rencontrer… Lui que j’avais vu sur des photos et dont je m’étais dit « Lui, je ne vais pas l’aimer ! »
Il me manque 3 mois pour avoir 15ans, je suis donc en pleine périodes de questionnement sur moi, sur les autres et le « attend avant de juger » j’en ai cure…
L’heure tourne et il n’est toujours pas là alors qu’il habite en face, mon papa de coeur me demande de regarder par la fenêtre.
A travers les carreaux, Je le vois enfiler une doudoune et éteindre son ordinateur. Quelques instants plus tard, je le vois en bas entre nos deux immeubles, je l’observe, le découvre à travers la nuit qui tombe.
L’interphone retentit, j’appuie sur l’ouverture des portes et me réfugie dans le rocking-chair en attendant que mes parents l’accueil à la porte.
Il vient fêter la nouvelle année, juste un petit apéro rapide pour voir mon papa de coeur et nous rencontrer, nous qu’il ne connait pas encore…

Lorsqu’il rentre dans le salon, je lui souris avec l’un de ces sourire crispé qu’on a du mal a déchiffrer… On hésite entre 2 ou 4 bises et chacun s’assoit.
Ils parlent et moi je reste à observer, a essayer de mettre à jour sa personnalité.
Il voit bien que je le fixe et que mes yeux se détache rarement de lui, et quand on échange un regard, il se dépêche de le détourner comme pour fuir… ça me fait rire et je ne peux pas m’en empêcher…
J’entend quelques brides de conversation mais je ne suis plus vraiment avec eux, je suis dans mes pensées, un peu perdue et en même temps si présente.

Une heure passe, l’apéro se termine sur des banalités et il quitte l’appartement.ça pourrait se finir comme ça mais, il ne quitte plus mes pensées.
Le lendemain, je profite que mes parents soient occupés afin de fouiller le portable de mon papa de coeur à la recherche de son numéro.
Je tremble mais arrive rapidement à le saisir sur le mien.

Quelques jours passent, je regarde ce numéro dans mon répertoire, ce numéro si présent et pourtant si inutilisé. J’hésite, le contacter ? Pour lui dire quoi? Qu’il ne quitte pas mes pensées ? Il vient d’avoir 24 ans, qu’est ce que ça peut lui faire ?!
Puis, lors d’un cours de maths, je me lance, lui écris un message du type « Bonjour, ne cherche pas a savoir qui je suis mais saches que tu me plais vraiment ».
Je bouillonne intérieurement en attendant une réponse, mon coeur semble vouloir s’arrêter en recevant l’accusé de réception m’indiquant que le message est bien reçu.
Je passe un long moment à regarder mon portable, mais rien ne se passe, je n’arrive pas vraiment à me concentrer sur le cours et sur les gens qui m’entourent. Je regarde ce portable si silencieux quand d’un coup son nom s’affiche, le portable vibre… Mais que faire ? Je ne peux pas décrocher comme ça en cours… demander à aller aux toilettes? le temps que j’y arrive il aura raccrocher.
Je patiente, lui envoie un message lui disant que je termine les cours dans 15min et qu’a ce moment là, si il le souhaite on pourra se parler. « Ok » sera sa réponse.
La copine a qui j’en ai parlé est morte de rire et moi je suis certainement rouge comme une tomate.
La cloche retentit, fin des cours ! Enfin!

A peine 2 min après avoir franchit le seuil du portail, mon portable vibre de nouveau.Fébrile, je décroche…on échange des banalités et je lui dis que je préfère ne pas lui dire qui je suis pour l’instant quand ma copine cri dans le combiné « c’est XXXX !!!! » , je l’entend rire et il me dit « je m’en doutais ».
Après quelques échanges, on décide de se donner RDV le soir même sous mon porche. Je suis terriblement pressée et tellement anxieuse aussi. De quoi allons nous pouvoir parler? Que va t’il me dire ? Autant de question qui se pressent dans ma tête…

Je rentre et demande l’autorisation à ma mère de sortir vers 20h pour voir une copine (Ouh la vilaine ! ^^), pas de problème me dit elle… Je suis contente et me prépare, j’essaie de me rendre jolie et désirable, on mange puis l’horloge indique 20h.
Ma maman me dit que je devrais descendre pour ne pas faire attendre mon amie. Ce a quoi je répond « Non non, ne t’en fais pas il me fera biper « . Regard interrogateur de ma mère, « IL ? » , j’essaie le « je me suis trompé, ma langue a fourchée » puis après un « tu ne me croiras pas » j’avoue.
Elle me regarde et me dis « Ok , permission de minuit »

Le téléphone sonne, il est là en bas… il m’attend et je ne sais pas si je suis vraiment prête à le rejoindre mais j’y vais.
On échange quelques banalités, on ne parlera même pas du texto… Nous sommes tout deux timide, tout deux à ne pas vraiment savoir comment nous y prendre et il me trouve si jeune qu’il tente de m’éconduire sans savoir le faire.Il laisse donc des espoirs se soulever en moi.

Les semaines passent, on échange via texto et parfois via le téléphone.Il habite en face de chez moi, j’ai le loisir de l’observer souvent.
Le 25 janvier, un message « chaîne » avec 9 petits anges que l’on doit envoyer en faisant un voeux. Un voeux censé se réaliser 9 jours plus tard….
On échange des textos de banalité et j’en fini un par « bisous ».Ce mot va avoir des conséquence sur notre prochaine visite vu qu’il ne me sent pas capable de l’embrasser…Moi a qui il ne faut jamais dire « tu n’est pas capable » à cette époque ci.
Le 02février, on se retrouve, on parle de tout, de rien et puis au moment où je vais pour l’embrasser un homme rentre dans le hall, on le laisse passer. Dès qu’il n’est plus visible je m’approche et l’embrasse.
Ses mains se posent sur ma taille, je savoure ce doux moment pendant lequel nous échangeons notre premier baiser puis ses mains s’enlèvent, je sent qu’un doute l’envahie et qu’il fuit d’un coup.
Je me recule, le regarde et il devient fuyant, je ne comprend pas vraiment et 5min après il s’en va me laissant des mes doutes et mes peurs.
On échange des SMS pendant lesquels il me dit que j’embrasse bien et qu’il a passé un bon moment, après quoi des semaines et des mois s’écoulent encore…
Des semaines et des mois pendants lesquels je tente de le revoir et pendant lesquels il reste évasif.

Un jour, le crève coeur est annoncé « Ecoute, je suis en couple », je ne peux pas y croire…non, c’est trop dur. Je me résigne puis je passe une après midi avec des voisins quand mon téléphone affiche un numéro masqué, je décroche, une voix féminine me fait tomber du nuage sur lequel je me reposais encore… « Je suis avec XXX, on sors ensemble alors soit gentille de ne plus jamais lui envoyer de message ou de l’appeler » .

Mes pieds touchent terre, j’ai envie de pleurer mais pas devant eux, eux qui ne sont que des voisins avec qui je passe peu de temps.Je fais la forte et répond calmement « Ok » puis je fini par lui envoyer un message lui disant que je lui souhaite plein de bonheur.
J’essaie de tourner la page, de temps en temps je demande quand même de ses nouvelles, n’arrivant pas à oublier les sentiments que j’ai ressenti à son égard.

Les journées au lycée continuent, le train train quotidien aussi…9 mois ont passés depuis notre rencontre, je me résigne et tente d’oublier cette histoire qui n’aura jamais lieu.
Pour m’aider à fermer cette page, la copine qui avait dévoilée mon identité me lance le pari d’embrasser un autre garçon pendant le chemin qui nous mène chez nous. Je m’exécute et on passe un petit moment ensemble…Rien de bien probant et je sais que ça s’arrêtera a quelques baisers échangés, il ne me fait pas vibrer…

Je consulte mon crédit, j’ai une semaine pour finir de l’utiliser alors je tente le tout pour le tout et j’appel celui pour qui mon coeur vibre encore. Il décroche et on décide de se revoir.
J’ai 15 ans et 8mois, on se retrouve et on discute encore une fois de tout et de rien… Je prend des nouvelles de sa copine, il m’avoue que ce n’était que du mensonge pour m’éloignée parce qu’il ne savait pas comment m’éconduire sans me faire souffrir.Qu’il me trouve bien trop jeune pour lui, ce a quoi je répond par un baiser dans le cou, je lui demande si il va m’arrêter là. Je sent qu’il hésite et ne lui laisse pas le temps, je remonte lentement du cou à la joue puis enfin j’atteint sa bouche… Nous échangeons un baiser langoureux, je vibre intérieurement et la flamme qui vacillait et risquait de s’étouffer en moi reprend de plus belle.
Il m’avouera par la suite m’avoir vu embrasser l’autre garçon et avoir eu un vague pic de jalousie.

On continu à se voir dans les jours qui suivent mais il continu de me faire la bise pour me dire bonjour… 2semaines passent et d’un coup, il m’embrasse directement…
Notre couple est né et depuis ce jour, notre amour perdurent.
Il y’a des hauts et des bas, mais jamais nous n’avons rompu, toujours nous nous accrochons.
J’ai maintenant 25ans et 3 mois, lui a 34ans et 9mois et nous avons 2 merveilleux enfants.
Presque 10 ans de couple plus tard, nous nous aimons toujours même si la vie n’est pas toujours rose.

Mon premier vrai amour est devenu le père de mes enfants, puisse notre amour durer toujours comme on dit 😉

Et vous, une petite histoire sympa à me raconter ?

© Copyright :
Dexterina / 
https://lepassagernoirdedexterina.wordpress.com
Tous droits réservés.

Le contenu de ce site est protégé par la loi, notamment par les dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle.
Toute copie, reproduction et/ou diffusion totale et/ou partielle du contenu, des photos et des textes présentés sur ce site est totalement interdit sans l’accord préalablement écrit par Dexterina.
La sources des images, sauf mention ©Dexterina apposée dessus, est disponible en cliquant sur les photos.

Publicités