Mots-clés

, , , , , , , , ,

Si j’étais maigre…je serais anorexique.
Si j’étais mince…c’est que je me priverais.
Si je suis ronde…c’est que je mange trop.
Si j’étais obèse…c’est que je mangerais beaucoup trop.

Bref… quelque soit le physique que l’on a, les gens ont constamment quelque chose à dire dessus.

Fesses trop plates, seins trop gros/petit, problème de gravité, culottes de cheval, grosses cuisses, os apparent, dents de lapin, boutonneux, petit, grand, gros, mince, maigre, musclé/fluet, tatoué, chauve/chevelu….etc, etc … autant de qualificatif qui peuvent amener un jugement sur nous.

Mais trop ou pas assez pour qui ? pour quoi ?!

Celui que certain qualifie comme « mon gros cul » rentre très bien dans les chaises, les fauteuils et autres choses qui lui sont destinés.
Il en est de même pour les vêtements, même si là, je le concède… le fait de rentrer dedans n’est pas un gage de mise en valeur.Mais, ça, c’était déjà le cas lorsque j’étais considérée comme « désirable » car mince/ »normal ».

Alors, toi que la vision de mon corps dérange… ferme ou détourne tes yeux mais surtout n’émet pas de jugement blessant, car toi non plus tu n’es pas exempt de défauts  !

Allez, bisous.

qDu0T

Publicités