Mots-clefs

, , , ,

Cet espace, où je raconte un peu ma vie, mes coups de coeur et coups de gueule ou tout simplement diverses informations [utile ou non], j’aime penser qu’il est « anonyme ».

Parce que je n’ai pas envie que mes voisins, ma famille, ou tout autre personne que je côtoie de plus ou moins près sache exactement ce qui me passe par la tête.
Mes humeurs, j’aime les partager avec vous qui me lisez, ça me détend, me fait rire, m’aide donc j’apprécie réellement ces moments.

Je n’ai peur ni du jugement, ni de la critique… Cependant, je n’apprécierais pas du tout que mes écrits puissent être utilisés pour atteindre mes enfants ou ma famille comme certain aime le faire.

Je sais que tout ce que je livre ici est « public », c’est pour ça que je ne divulgue que des parcelles de mon « intimité » et surtout de celle de mes enfants.

Même si mon blog n’est pas ultra méga populaire, que je suis loin d’être une stars et que nous sommes des milliards sur terre, je dois avouer aussi que je n’aimerais pas que l’on m’aborde dans la rue, à l’école où même devant chez moi pour me dire « hey, c’est toi Dexterina !? allez je te reconnais ! « .
Ne dit on pas « le monde est petit finalement ? »

J’aime mon statut de personne lambda, passe partout… Rester dans l’ombre me convient parfaitement même si j’entrouvre parfois la porte pour vous délivrer une photo à demi camouflée.

Je n’ai pas envie que les gens que je rencontre aux hasard d’une sortie sachent ce que j’ai dans le coeur avant même de me connaitre.

J’aime le mystère et la curiosité qui se dégage d’une personne avec qui l’on parle sans jamais voir son visage.
Visage, qui très souvent, se révèle être loin de celui que l’on imaginais d’ailleurs.

Alors, non je n’ai pas peur du regard des gens que je croise. Je ne cache pas mes enfants et je m’amuse même parfois à faire coucou aux caméras que je vois (soit dit en passant, les données collectées par ces caméras [centres commerciaux, autoroute, etc etc etc ] sont supprimées si aucun incident n’est survenu… ).
Il m’arrive de faire la folle avec des amies, il arrive que j’éclate de rire comme une gourde en plein milieux de passants qui me regardent interloqué.
Il m’est arrivé, dans de gros délires de jeunesse de dire à des jeunes hommes « hey psiiit tu as un beau cul toi ! »… [Et j’ai fais bien pire et drôle mais chut !!!! ]

Alors non, je n’ai pas peur du ridicule… pour un peu qu’il reste éphémère et que l’on puisse en rire.
Ces gens que je croise et qui peuvent me trouver moche, me penser idiote (à plus ou moins juste titre) ou autre oublieront mon visage dans les 5 minutes qui suivront l’événement…
Ce qui serait loin d’être le cas ici.
Parce qu’une photo publiée, comme beaucoup d’infos que nous partageons chaque jour, ça laisse des traces.

J’aime découvrir les visages, qu’ils soient d’adultes ou d’enfants.J’apprécie le fait de rentrer dans l’univers de quelqu’un mais, je ne fonctionne pas comme ça.

Tu es en droit de ne pas comprendre, mais, tu peux aussi respecter ce choix.

Michael et Jennifer

Publicités