Mots-clefs

, , , , , , , ,

Aujourd’hui, j’ai lu une information qui m’a glacée le sang.
Je t’entend déjà, toi au fond là, me dire qu’il y’a plus important que ce dont je vais parler mais a trop vouloir s’occuper de « plus important », on en oublie les « petites choses » qui sont souvent plus accessible et comme on dit souvent « Paris ne s’est pas construit en un jour ».

Il y’a dix jours, une adolescence est morte. Tuée par un requin à la réunion, à 5 mètres du rivage. Je n’ose imaginer la douleur des parents, de la famille et des amis. C’est une nouvelle que je prend avec  beaucoup de tristesse.

Pour autant, je ne comprend pas qu’aujourd’hui, on annonce le meurtre de 90 requins.

Si les requins se rapprochent dangereusement des côtes, ce n’est pas pour se mettre de l’humain sous la dent mais bien pour manger.
A l’origine, celui ci se nourrit de poissons. Or, la surpêche le prive de cette nourriture pourtant essentielle pour lui.
De plus, les pêcheurs et entreprise agro-alimentaire ont souvent tendance à mettre les restes (entrailles, sang voir même animal vivant dont on a juste récupérer les ailerons… ) à l’eau, et c’est rarement fait loin des côtes.
Quand on sait qu’un requin blanc peut détecter une goutte de sang dans 4 600 000 litres d’eau, on comprend qu’ils soient attirés!

Savez vous que parfois, les chats et les chiens sont utilisés comme appât vivant à l’île de la réunion ? [maintenant vous savez! ]

Ensuite, je m’interroge.
Pourquoi continuons nous nos conneries ? On se plains du fait que certains animaux se soient éteint et que d’autres sont en voix de disparition mais nous continuons à tuer.
On se plains d’avoir trop de « nuisibles » dans nos campagnes. En ayant tuer le loup, nous avons laisser proliférer le renard alors « tuons le, il y’en a trop ! », en tuant le renard, on laisse les rats, les lapins et autres petits mammifères se reproduire et donc, là encore on entend « La chasse, c’est LA solution !  »

Nous tuons les animaux du ciel, les animaux de la terre et maintenant ceux de la mer sous prétexte qu’ils nous gène ou nous croque quelques fois (environ 50 attaques de requin par an dans le monde! un chiffre bien moindre comparé aux accidents de voiture, de mort par nicotine, alcool etc…ne pensez vous pas ? )
Si nous ne nous amusions pas avec la balance de la biodiversité, la nature saurait très bien se gérer seule… n’avez vous jamais remarquer que chaque chose à une utilité ? (les feuilles des arbres, le vent, l’eau, la terre…tout est en symbiose pour créer un élément.)

Existe il un lieu où les animaux peuvent se dire « je suis chez moi, personne ne viendra me faire de mal » ? Un endroit où ils peuvent vivre en paix ?!

Nous allons de plus en plus loin, détruisant des hectares de forêt, réduisant des lacs en terre sèche et dur, construisant des bâtisses sur des lieux de biodiversité importante et coupons notre herbe bien trop courte pour que les abeilles et autres insectes puissent butiner, se nourrir etc…
On est tous acteur pour la planète, à petite échelle c’est certain, mais nous sommes tous responsable de ce que nous faisons et de ce qu’elle deviendra!

Enfin, j’ai envie de vous poser une question… tuons nous les meurtriers ?

Le plus gros prédateur n’est pas celui que l’on croit …

> Signez la pétition <

Une vidéo [ici] qui explique bien tout ça, proposée par Mary et les mini nous (merci! )

1010827_10151730663463914_608694180_n

Publicités