Étiquettes

, , , , , , ,

Un sur cinq… C’est le nombre estimé d’enfants qui est victime de violence sexuelle.
Quelques vidéos, livres et conseils pour tenter de protéger au mieux vos enfants de ce cauchemar.

protgerenfantsabussexuelsposter3

On pense souvent que les personnes qui agressent sexuellement
des enfants ou des adolescent(e)s sont des individus antipathiques, repoussants, qui ne connaissent pas leur victime et sont inconnus d’elle.
En réalité,dans une forte proportion ces agresseurs peuvent être gentils, avenants, appréciés et ils peuvent exercer des fonctions qui les mettent en contact avec enfants et adolescents .

L’agresseur peut être un père, un beau-père, une mère, un oncle, un grand-père, un ami de la famille, un voisin, un frère, un copain de classe, le copain d’un frère, un enseignant, un éducateur, un docteur, un employeur ou maître de stage et bien d’autres choses encore…
Si vous même touchez vos enfants, faites vous aider au plus vite. Les enfants ne sont JAMAIS des partenaires sexuel ! Si vous êtes témoin, téléphonez au 119 svp, il en va de l’avenir de l’enfant !

Si vous êtes professeurs et que vous devez aborder le thème avec les enfants, n’hésitez pas si vous en avez la possibilité, de faire une affiche avec eux en utilisant des images (stop, mains barrées, non, chut barré et tout ce qui peut être intégrer dans le thème de la violence sexuelle pour libérer la parole des enfants victimes) et autres choses du genre tout en mettant bien en avant le 119. Pour que ce numéro devienne un numéro réflexe au même titre que le 17, le 18 ou le 15.

Quelques règles simple :

► Un enfant n’est jamais trop jeune pour apprendre qu’on ne dois pas toucher certaine zone de son corps !

► Laissez aux enfants le droit de refuser un baiser ou une caresse, même venant d’une personne qu’ils aiment ! (Combien de parents forcent leur enfant à faire la bise à des « quasi-inconnus » parce que « ça fait partie des règles de politesses »… tout en leur interdisant “d’accepter un bonbon” d’un autre inconnu ! Quelle incohérence.)
Préférez un bisous volant ou un simple coucou de la main. (ou bonjour verbal)

► Enseignez aux enfants à dire “Non”, immédiatement et fermement, à tout contact physique déplacé.

► Dites aux enfants que ce n’est pas bien que quelqu’un regarde ou touche ces parties  intimes ou leur demande de regarder ou de toucher les parties intimes d’autrui.

► Enseignez aux enfants la différence entre les bons et les mauvais secrets et créez un climat propice à la confiance. Tout secret qui engendre l’anxiété, le malaise, la peur ou la tristesse ne doit pas être gardé pour soi ; il doit au contraire être raconté à un adulte digne de confiance (parent, enseignant, policier, médecin) : « Les bons secrets vous rendent heureux. Pas les mauvais » / « Si tu n’aimes pas qu’on te touche, c’est que ce n’est pas bien ».

► Erigez en règle familiale l’obligation de parler aux parents d’une personne qui ferait des cadeaux, demanderait de garder des secrets ou essaierait de passer du temps seule avec un enfant.

►Apprenez aux enfants des règles simples concernant les contacts avec des inconnus : ne jamais monter en voiture avec un inconnu et ne jamais en accepter de cadeaux ou d’invitations.

► Si vous soupçonnez que votre enfant a subi un abus, il est très important de ne pas être en colère contre lui. Ne faites pas sentir à votre enfant qu’il a fait quelque chose de mal.

► Ne soumettez pas l’enfant à un interrogatoire. Vous pouvez lui demander ce qui s’est passé, quand et avec qui, mais ne lui demandez pas pourquoi c’est arrivé.

► Essayez de ne pas montrer à votre enfant que vous êtes bouleversé. Les enfants ont tendance à se sentir coupables, ce qui peut les amener à se taire.

► Pour la France, vous pouvez contacter par téléphone, gratuitement et anonymement, leService National d’Accueil Téléphonique de l’Enfance en Danger en composant le 119 (n’apparaît pas sur les relevés téléphonique ! ) , ou l’association enfance et partage : (numero vert) 0 800 05 1234.

Il est donc primordial de faire de la prévention auprès de nos enfants.
Pour cela, il existe plusieurs supports :

Les sites pédagogiques :

Association Maryse Nozet vous propose une animation simple et facile à comprendre claire pour les enfants.
► On ne touche pas ici propose divers supports de communications:
PDF livre gratuit à télécharger [ici] et à lier éventuellement avec la vidéo [ici ]
Brochure à lire [Ici ]

zonelimite

Les Livres : [Source]

Dès 3 ans

 « Respecte mon corps » de Catherine Dolto. Ed. Gallimard Jeunesse : Quand on est petit, il faut apprendre à savoir dire non et à être prudent. Car les méchants sont rusés et savent très bien se faire passer pour des gentils… À travers ce livre, la psychothérapeute Catherine Dolto prouve qu’il est possible d’expliquer aux tout-petits ce qu’est la pédophilie avec des mots simples et un message direct.

 « Petit Doux n’a pas peur » de Marie Wabbes. Ed. La Martinière Jeunesse : Petit Doux l’Ourson a un ami plus grand que lui, Gros Loup, qui profite parfois de sa taille pour martyriser son petit camarade. Lorsque Gros Loup se montre méchant, Petit Doux n’ose rien dire, de peur de souffrir de représailles. Petit Doux finira pourtant par dire à tous l’attitude de son ami. Un bel ouvrage pour inviter les petits à se méfier des comportements qui leur semblent anormaux, et à les dénoncer.

 « La soupe aux bisous » de Corinne Chalmeau, Ed. L’école des loisirs : Un petit lapin a très envie d’un bisou mais personne autour de lui n’a le temps de lui en faire. Alors il rencontre un renard qui lui promet plein de bisous s’il accepte de le suivre chez lui. Petit lapin sera sauvé par une tortue bien avisée.

 « Le secret du petit cheval »,Ministère de la Justice du Canada : Ce livre explique aux enfants qu’ils n’ont pas à respecter le secret sur l’exploitation sexuelle. L’enfant y apprendra également que, s’il confie son secret à un adolescent ou à un adulte et que cette personne ne fait rien, il doit persister et en parler à quelqu’un d’autre. disponible gratuitement sur http://www.mamanpourlavie.com/lu-vu-entendu/portraits-thematiques/410-conte-le-secret-du-petit-cheval.thtml

 « Oscar ne se laisse pas faire », Catherine De Lasa, Ed. Calligram : Oscar et ses cousins s’organisent pour que Timoléon arrête de les suivre partout pour essayer de les embrasser. Une histoire pour aider le petit enfant à réagir rapidement contre la pédophilie. Le livre commence par une page d’information aux parents qui a pour titre « Le respect du corps ».

Dès 4 ans

 « Te laisse pas faire – Les abus sexuels expliqués aux enfants », Jocelyne Robert, Ed. L’Homme : Dans ce livre destiné aux 4-12 ans, l’auteur, une sexologue québécoise, explique qu’un enfant averti aura plus de chance de ne pas se laisser abuser. Mettant en garde sans tomber dans la paranoïa, elle propose des jeux et des exercices à faire avec votre enfant, dont un test pour vous permettre d’évaluer s’il sait suffisamment se protéger.

Dès 5 ans

 « Lili a été suivie » de Dominique de Saint Mars et Serge Bloch. Ed. Calligram : Lili est suivie dans la rue par quelqu’un qui lui demande de l’accompagner. Comme elle sent le danger, elle dit non et arrive à trouver de l’aide. Une histoire pour apprendre à se protéger des gens qui ne respectent pas les enfants, pour ne plus avoir peur et pouvoir en parler avec humour et vérité.

 « Hansel et Gretel », Grimm (de très nombreuses éditions disponibles) : Alors que la famine fait rage, Hänsel et sa soeur Gretel sont abandonnés dans la forêt par leur bûcheron de père et leur belle-mère. Se croyant perdus, ils découvrent au beau milieu d’une clairière une adorable petite chaumière faite de bonbons, gâteaux et autres délices à croquer ! Mais la gentille vieille dame qui les accueille n’est autre qu’une terrible sorcière dévoreuse de petits enfants!

 « Lorette a peur dehors »Clara Le Picard, Ed. Albin Michel Jeunesse : L’autre jour, en allant chez son amie, Lorette s’est fait suivre par un inconnu qui a voulu l’embrasser. Depuis ce temps, elle a peur dehors. Une collection qui aborde des problèmes graves et difficiles à expliquer aux enfants. À lire avec eux.

Dès 6 ans

 « Qui s’y frotte s’y pique, ou comment Mimi a appris à dire non » de Marie-France Botte et Pascal Lemaître. Ed. L’Archipel : Attention à Mimi Fleur de Cactus… qui s’y frotte s’y pique ! Car Mimi n’aime pas qu’on la force, qu’on l’embête ou qu’on l’entraîne. Et elle a déjà compris que la loi du plus fort n’est pas toujours la meilleure. Voilà un petit livre drôle et intelligent qui apprendra aux enfants à dire non.

 « La petite fille qui ne souriait plus », Gilles Tibo, Ed. Soulières : Pour inciter les enfants à parler de leur terrible secret. Nathalie est victime des abus de l’ami de sa mère. Celui-ci la terrorise en lui répétant qu’elle ne doit absolument rien dire à personne. Elle devient de plus en plus oppressée, ne joue plus, ne sourit plus. Son enseignante, avec de la douceur et de la patience, amènera Nathalie à se confier.

 « Touche pas à mon corpsTatie Jacotte! »Thierry Lenain, Ed. Les 400 coups : Parce qu’il y a un gros héritage en jeu, une petite fille se voit obligée de visiter régulièrement Tatie Jacotte avec ses parents mais refuse de se laisser embrasser par elle. Son père la comprend mais sa mère insiste. La petite fille essaie de se faire entendre en expliquant qu’à l’école, on leur répète que leur corps leur appartient et qu’on a le droit de refuser des bisous quand on sent un malaise. Pour inciter les enfants à parler quand une personne les indispose et les parents à écouter les inquiétudes de leur enfant.

« Vélofile et les petites sirènes »Nilma Saint-Gelais, Ed. Pierre Tisseyre : Stéphanie promène son chien et passe par un chantier en construction. Elle rencontre un homme très gentil qui l’invite à revenir. À l’école, un ami lui raconte qu’un pédophile se promène dans le quartier et lui décrit le personnage. Elle reconnaît l’homme du chantier et tous deux en informent leur professeur. Par la suite, une policière vient mettre les enfants en garde en leur donnant des conseils judicieux.

 

Dès 8 ans

 « L’étrange voisin de Dominique », Jean Gervais, Ed. Boréal : M. Dubois est un voisin gentil et serviable, mais il cherche de plus en plus l’affection de Dominique. L’histoire est suivie de conseils pratiques pour les parents et les éducateurs.

 « Maltraitance ? NON ! » et « Violence, non ! », Dominique de Saint Mars – Serge Bloch, Ed. Bayard Jeunesse : Apprendre à s’affirmer, à se défendre contre les grandes et les petites maltraitances : les disputes de tous les jours, les bêtises, les petites injustices et aussi les tracas plus importants auxquels il faut savoir dire non absolument..

 « J’ai peur du monsieur », Virginie DUMONT, Ed. Actes Sud Junior : Ce livre évoque, sous forme de fiction, la délicate question de la violence de certains adultes envers les enfants et les difficultés qu’ont ces derniers à comprendre. Il propose aussi des réponses pour leur apprendre à dire non et à mieux se protéger, dans pour autant les inciter à refuser la tendresse de leur proches ou à se méfier sans raison de tout un chacun.

 « Lili se fait piéger sur internet », Dominique de Saint Mars – Serge Bloch, Ed. Bayard Jeunesse : Pour apprendre à se méfier des dangers d’internet et des prédateurs qui y rôdent parfois.

 « Le petit livre pour dire non », Astrapi

« Vinz et Lou sur internet » BD éditée par M6 éditions + DVD « Vinz et Lou. Vol. 1 Internautes et citoyen » : Pour appréhender internet de façon raisonnable et sans danger.

 

Dès 11-12 ans

 « La fille du canal » de Thierry Lenain. Ed. Syros Jeunesse : Sarah, 11 ans, n’est plus la même depuis quelque temps. Elle s’est volontairement coupé les cheveux si courts qu’elle ressemble à un garçon. Elle ne communique plus, s’enferme dans son silence et surtout ne veut plus suivre les cours de dessin qu’elle aimait tant. Seule son institutrice remarque le mal-être de cette enfant et soupçonne un terrible secret. Secret qui va aussi faire ressurgir chez cette enseignante de cruels souvenirs.

« Bonne nuit, sucre d’orge », Heidi Hassenmüller, Ed. Seuil : C’est l’histoire d’une petite fille de 8 ans qui endure les coups, les abus psychologiques et les sévices sexuels que lui inflige son beau-père jusqu’à ses 17 ans. La culpabilité et la honte qui l’habitent sont à l’origine de son silence, jamais elle n’a osé en parler à son entourage. C’est un roman difficile, mais l’auteur l’a écrit pour encourager les victimes à chercher de l’aide et à se confier.

 « Le si gentil Monsieur Henry », Clotilde Bernos, Ed. Thierry Magnier : Monsieur Henry est un si gentil professeur de chant, tous les parents sont enchantés. Les parents, oui, mais les enfants ? Camille est terrorisée parce que derrière le gentil professeur de chant,se cache un monstre pervers. Et elle ne veut plus aller au cours, n’arrive pas à se faire entendre des adultes. L’occasion de clamer son mal-être se présentera enfin un jour et Camille retrouvera la sérénité.

« Frontière de sable », Claude Clément, Ed. Syros : Fredo, douze ans, passe ses vacances chez son oncle et sa tante près de Marseille. Il retrouve sa cousine Laurette, huit ans, mais il ne la reconnaît pas, l’enfant espiègle est devenue une petite fille sombre et renfermée, par exemple, quand il lui propose de jouer avec elle, elle lui montre une grotte sur la plage et trace une « frontière de sable » qui matérialise pour elle l’entrée en enfer. D’abord agacé, Fredo finira par comprendre ce qui tourmente sa cousine lorsqu’il surprendra son oncle Manu, son modèle, sa référence, qui tente d’abuser d’elle.

« Dis-non », B. Costa, Ed. Syros : Pour apprendre à ne pas tout accepter des adultes.

Pour tous les âges

Les différentes publications de Jocelyne Robert, Éditions de l’homme.

« Ma sexualité de 0-6 ans »
« Ma sexualité de 6 à 9 ans »
« Ma sexualité de 9 à 12 ans »
« Les abus sexuels expliqués aux enfants. »
« Full sexuel »
« Te laisse pas faire »
« Parlez-leur d’amour et de sexualité »

Les enfants y retrouvent des renseignements pertinents sur leur développement sexuel selon leur âge (changements corporels, émotions et sentiments…). L’originalité de ces volumes est qu’ils laissent de la place aux jeunes en favorisant leur participation (ex. : fait un dessin illustrant ton corps). Pour les parents, on y retrouve des pistes simples permettant d’établir un dialogue sur la sexualité avec leur enfant.

 LIVRES POUR LES PARENTS

 « Enfants Sécurs, un guide pour la prévention des accidents et des abus sexuels envers les enfants », Daniel Lambert, psychologue. Guide de 120 pages disponible gratuitement sur Internet : Enfants Sécurs utilise des petits contes pour vous permettre de constater vous-même si votre enfant sait reconnaître le danger. Il vous permet d’apprendre à votre enfant quoi faire dans différentes situations. Des jeux et des exercices à faire avec l’enfant aideront à évaluer les risques et à adopter des attitudes efficaces.

 « Nous on en parle! », Lamarche et Danheux, Éd. de l’Homme : Pour apprendre à les protéger contre les agressions

« Abus sexuel », Joy Berry, Ed. Saint-Michel : Pour aider les parents à parler ouvertement des abus sexuels avec leurs enfants

« Apprendre à vos enfants à se protéger. Guide pratique d’autodéfense », Jaquet-Chiffelle, Daphné, collection Pocket,numéro 1376 : Un guide a l’attention des parents et des enseignants pour apprendre aux enfants, à l’aide d’illustrations et d’exercices simples, comment éviter les conflits et se tenir à l’écart de la violence et surtout comment réagir et se défendre en cas d’agression.

« Les abus sexuels à l’égard des enfants. Comment leur en parler », Dominique de Saint-Mars, Ministère de la solidarité, de la santé et de la protection sociale, Secrétariat d’Etat à la famille

 « Un enfant à la fois. Protéger nos enfants des cyberprédateurs », Julian Sher, Ed. de l’Homme

 « Comment protéger nos enfants contre les agresseurs sexuels, pédophiles et autres prédateurs », Boivin Janique et Boucher-Dandurand Joëlle, Editeurs réunis

 « Les abus sexuels expliqués aux enfants », DEBRUYNE Isabelle et VERSPECHT Thierry, Editions Jourdan

 « 0 à 6 ans : de l’éveil à la sexualité à la prévention des abus sexuels », Huot -Marchand Martine, Gérard Louis

 « Petits mais futés. Un guide pour la sécurité des enfants », Lamarche Marcèle et Beauchemin Jean-François, Ed. de l’Homme

 « Non ! Je ne veux pas ! Ou comment parler des abus sexuels », Monier-Galoni Stéphanie, CRDP d’Alsace/Desmaret

 «  Les interdits des petits et des grands ! », Pittau Francesco et Gervais Bernadette, Ed. Seuil Jeunesse

« Apprendre à dire non (se protéger des agressions) », Marcèle Lamarche et Pol Danheux, Éditions de l’homme : À partir de jeux et de huit histoires tirées du quotidien, ce livre propose des techniques simples qui permettent aux enfants de reconnaître une situation de menace et d’y réagir adéquatement.

 

AUTRES PREVENTIONS

 http://www.webaverti.ca : conseils d’utilisation d’internet, information sur les moteurs de recherche de contrôle parental, listing de sites sécuritaires et distrayants pour les enfants, stratégies de prévention pour contrer les prédateurs sexuels sur le web.

http://www.internet101.ca : Présentations, conseils de sécurité et autres ressources pour faire de la prévention au niveau de tout ce qui touche internet. S’adresse aux enfants, parents et personnel éducatif.

http://apev.org:L’association « Aide aux Parents d’Enfants Victimes » veut mettre l’accent sur la détection, par les enfants eux-mêmes, des situations à risques. Sans négliger le rôle important des adultes pour leur sécurité, il est indispensable d’apprendre aux enfants à détecter et à éviter les situations potentiellement dangereuses. Il s’agit d’aborder avec eux les risques d’agression comme on aborde les risques d’accidents.

www.endis911.asso.fr: cette association a notamment pour but de prévenir l’enlèvement ou la disparition d’enfants et d’apporter son concours aux recherches. Plus globalement, elle assure la promotion de toutes actions aux fins de protection de l’enfant. Elle offre des outils pédagogiques aux parents pour aborder ces sujets délicats.

www.protection-mineurs.com: leur objectif est de sensibiliser les parents à la protection de leurs enfants sur internet.

www.securite-informatique.gouv.fr: ce site gouvernemental propose des solutions, dûment testées et approuvées, de contrôle parental sur internet.

www.protection-enfance.org: cette association mène, entre autres, des actions de prévention. Elle entend proposer des livres ayant pour objet la prévention de la maltraitance (avec un large choix d’ouvrages attrayants pour aider les enfants de tous âges à détecter les conduites à risques.)

http://www.jeunesviolencesecoute.fr: un espace pour les parents, un autre pour les enfants, pour parler des violences et agressions dont les enfants peuvent être victimes.

68654614

Les adultes non accompagnés d’enfants ne doivent pas entrer dans cet air de jeux.

Publicités